Le projet

Retour du Chili pour un trolleybus genevois

Au début des années 60, la CGTE (Compagnie genevoise des tramways électriques) voit son réseau de trolleybus et autobus s’étendre pour desservir les nouveaux quartiers qui se développent à Genève. Devant l’accroissement de son trafic et le développement urbain (Cité nouvelle d’Onex, Lignon, etc.) la compagnie souhaite acquérir des véhicules de plus grande capacité. Si jusqu’alors elle utilise quelques remorques routières, elle s’intéresse très vite aux premiers modèles de véhicules articulés qui commencent à apparaître en Italie et en Suisse sur le réseau de Zurich.

C’est ainsi que la CGTE va passer une commande de 21 véhicules dans le cadre d’une commande groupée avec d’autres réseaux suisses. Ces trolleybus vont circuler à Genève jusqu’en 1992 avant de poursuivre pour certains d’entre eux, leur service à Santiago et Valparaiso au Chili. Aucun exemplaire de cette série de véhicule emblématique ne sera conservé à Genève.

En 2011, dans le cadre des premiers préparatifs visant à marquer le 150ème anniversaire du tram à Genève et le 70ème anniversaire des trolleybus, l’idée de rapatrier un de ces derniers témoins à Genève apparaît. Des premiers échanges exploratoires sont alors entamés avec l’entreprise des trolleybus à Valparaiso en 2011 et débouchent sur une rencontre en 2013 lors du congrès mondial de l’UITP (Union internationale des transports publics) à Genève. L’entreprise de Valparaiso accepte alors de se séparer d’un véhicule genevois dès la livraison des nouveaux trolleybus en provenance de Lucerne.

Laisser un commentaire